La Validation des acquis de l’expérience (VAE)

Toute personne engagée dans la vie active, salarié, demandeur d’emploi, bénévole associatif, est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l’acquisition d’un diplôme, d’un titre à finalité professionnelle ou d’un certificat de qualification enregistrés dans le Répertoire national des certifications professionnelles, RNCP.

Trois ans d’expérience, continus ou non, dans une activité, en rapport avec la certification visée, sont demandés.

Lorsque la personne est salariée, elle peut bénéficier d’un congé pour VAE. La demande d’autorisation d’absence doit parvenir à l’employeur 60 jours, avant le début du processus de validation. Celui-ci doit répondre dans un délai de 30 jours. Il ne peut pas refuser mais peut le reporter de 6 mois.

Le financement de la VAE peut être pris en charge par l’employeur, par l’OPCA ou le FONGECIF de l’employeur. En cas de refus, le financement peut être assuré par le salarié qui peut obtenir des aides du conseil régional. Les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier de financement de l’Etat, des conseils régionaux et de l’ASSEDIC.

Le dossier de candidature doit être déposé auprès de l’organisme certificateur qui formulera un avis sur sa recevabilité dans un délai de 2 mois. Il doit comprendre les pièces attestant de la durée et de la nature des activités exercées.

Si la candidature est recevable, un dossier de VAE est déposé auprès de l’organisme valideur. Ce dossier comprendra la description de l’expérience, les formations suivies et, éventuellement, les certifications obtenues. Un accompagnement peut s’avérer nécessaire pour sa constitution.

La procédure d’évaluation par le jury est basée sur l’examen du dossier et peut être complétée par un entretien avec le candidat ou par une mise en situation professionnelle réelle ou reconstituée. Le jury décide de l’attribution totale ou partielle de la certification visée. Dans le cas d’une validation partielle, il se prononce sur les connaissances et compétences devant faire l’objet d’une formation complémentaire. La validation définitive doit intervenir dans un délai de 5 ans.

Pour aller plus loin :

http://www.vae.gouv.fr/

Ou à la permanence UNSA Natixis SA.

Catégories : Formation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *